Nid: 995
Nid: 993
Nid: 968
Nid: 893
Nid: 851
Nid: 846
Nid: 681
Nid: 89
Nid: 95
995
993
968
893
851
846
681
89
95

Laboratoire d'Analyse Economique et de Modélisation Economiques (Laboratory of Economic Analysis and Modeling (LEAM))

 1. OBJECTIFS DE LA STRUCTURE
Le LEAM est un laboratoire de recherche, dédié à l'élaboration et l'utilisation de modèles pour l'analyse d'impact, l'analyse de scénarios, la prévision, les projections, la planification stratégique, l'élaboration de politiques et l’aide à la prise de décision.
Le laboratoire est constitué d’un groupement de chercheurs qui partagent l’objectif principal de mener des analyses économiques appuyées par la modélisation et les méthodes quantitatives. L’association, au sein du Laboratoire, des économistes, des mathématiciens, des statisticiens et des informaticiens permet à la fois de donner du sens aux analyses statistiques les plus sophistiquées et permet aux économistes de bénéficier de la rigueur des mathématiques et de vérifier leurs propositions théoriques grâce au traitement des données.  
L’analyse économique dans le laboratoire permet ainsi de faire des « aller-retour » en continu entre le questionnement économique et social, la formalisation mathématique et les tests statistiques sur des données « réelles », des données de simulation ou des données « d’expérience ». Les domaines de recherche sont alors variées et concernent aussi bien les aspects microéconomiques que macroéconomiques, le local, le régional aussi bien que le national et le mondial.  
Au niveau macroéconomique, la recherche au sein du Laboratoire a pour objectif d’identifier les déterminants de la croissance économique et d’évaluer leurs importances relatives, ainsi que les effets multiplicateurs entre déterminants. La régulation par l’Etat et ses « agences » de l’économie fait aussi parties des déterminants de la croissance. Dans une économie de plus en plus, à la fois, locale, régionale et mondialisée, l’analyse et l’évaluation des politiques publiques s’insère alors dans une problématique globale de croissance et de développement.
Au niveau microéconomique, l’analyse dans le LEAM porte sur les marchés et les comportements. Quand les marchés sont « suffisamment » concurrentiels (certains marchés de biens alimentaires, certains marchés industriels et de services, certains marchés financiers, certains marchés de travail, etc.), l’analyse porte sur l’identification des décisions optimales automatisables et a pour objectif d’évaluer la conjoncture et établir des prévisions à partir de la masse souvent importante d’informations générées par le marché, notamment les séries chronologiques des prix et des quantités à l’équilibre. Quand les marchés sont « peu » concurrentiels, les comportements deviennent stratégiques et l’analyse des équilibres nécessite la mobilisation de mathématiques appropriées pour appréhender les issues possibles des rapports de force et pour concevoir des « mécanismes » pouvant améliorer l’efficacité de la régulation.
La gestion de l’économie à tous les niveaux nécessite en permanence la collecte et le traitement des données, source importante d’information. Les travaux de recherche du LAMER s’inscrivent dans cette logique et permettent de répondre au besoin d’économistes pour aider à la mise en œuvre des divers types d’interventions publiques (régulation économique). Quand le marché s’avère plus approprié, l’analyse consiste à comprendre les interactions entre les acteurs, le processus de détermination des prix et leur impact sur la sphère économique réelle.  
Bien que l’objectif principal soit l’enrichissement de l’analyse économique par le recours à la modélisation mathématique et la vérification statistique, le Laboratoire a aussi pour objectif de mener des analyses socio-économiques appliquées à certains domaines ou secteurs de l’économie et de la société (l’éducation, la santé, la protection sociale, etc.). L’objectif de mener des analyses empiriques et appliquées qui partent des données, bien qu’il soit un exercice risqué, peut améliorer le questionnement scientifique pertinent pour l’environnement socio-économique immédiat. Les anciennes formulations des questions économiques peuvent être rediscutées et de nouvelles formulations peuvent alors émergées et déclencher de nouvelles analyses.  
De surcroît la recherche scientifique, le LEAM a pour mission aussi la formation, notamment à travers l’encadrement des doctorants et des étudiants en master. Dans ce cadre, les doctorants seront incités à travailler entre eux, dans des équipes de chercheurs travaillant ensemble et ainsi bénéficier des synergies, que le Laboratoire mettra en évidence, entre l’économie, les mathématiques, les statistiques et l’informatique. Dans ce cadre, le LEAM organisera une série de séminaires, de tables rondes et de conférences portant sur les axes du laboratoire et veillera à ce que chaque année, une rencontre collective soit organisée entre les doctorants et les encadrants pour présenter et discuter de leurs travaux de recherche.
Les chercheurs du Laboratoire pourraient concevoir des programmes de Master de recherche et/ou spécialisé, et ainsi aller chercher les futurs chercheurs ou praticiens en économie à partir de la Licence.  
Le Laboratoire compte enfin constituer suffisamment de bases de données et compte développer suffisamment d’expertise en analyse économique et des données pour participer à la réalisation des études pour le compte des différentes institutions économiques et sociales.  
Enfin, la publication scientifique d’articles et de livres reste l’objectif le plus important. Avant la soumission à la publication dans des revues indexées, les travaux des chercheurs feront l’objet d’une publication préliminaire sous forme de « working paper », dans le cadre des « cahiers de modélisation et d’analyse économique », support de travail collectif et de communication du Laboratoire.  


2. THEMATIQUE ET AXES DE RECHERCHE DE LA STRUCTURE


THEME 1 : L’ANALYSE ECONOMIQUE : L’EMPIRIE ET LA THEORIE
AXE 1. LE SYSTEME MONETAIRE (MONNAIE, SYSTEME FINANCIER, DETTE)
AXE 2. LA REGULATION ECONOMIQUE (MARCHE, REGULATION, EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES)
AXE 3. L’ECONOMIE SOCIALE : PROTECTION SOCIALE (SYSTEMES DE PROTECTION SOCIALE, CHOMAGE, PAUVRETE, INEGALITES)
AXE 4. ECONOMIE MONDIALE ET REGIONALISATION (ECONOMIE INTERNATIONALE, CYCLES ET CRISES), RUPTURES, NOUVELLES TENDANCES ECONOMIQUES ET PROSPECTIVE


THEME 2 : LA MODELISATION (AU SERVICE DES) ET LES SCIENCES SOCIALES
AXE 1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES, BIG DATA
AXE 2. MODELISATION DES PHENOMENES SOCIO-ECONOMIQUES (SANTE, EDUCATION, SOCIOLOGIE)  
AXE 3. ECONOMIE NUMERIQUE
AXE 4. INFORMATIQUE DE GESTION


THEME 3 : MANAGEMENT PUBLIQUE ET ANALYSE ECONOMIQUE DES INSTITUTIONS
AXE 1. LA NOUVELLE APPROCHE DE GESTION DES FINANCES PUBLIQUES (ETUDES COMPARATIVES INTERNATIONALES)
AXE 2. LES POLITIQUES FISCALES COMPAREES ET ETUDES D'IMPACT
AXE 3. LE NEW PUBLIC MANAGEMENT
AXE 4. ANALYSE ECONOMIQUE DU DROIT ET DES INSTITUTIONS
 
 
 

Localisation

SUIVEZ-NOUS SUR

Connectez-vous aux réseaux sociaux

pour commencer à partager et communiquer avec la fsjes-souissi.

Contactez nous

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales

Avenue Mohammed Ben Abdallah Ragragui
Al Irfane. BP 6430 Rabat Instituts
Rabat

Tel: 00212 5 37 67 17 19
Fax: 00212 5 37 67 17 19

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.